La boucle est bouclee !

Publié le par Selles qui passent au vert

A trois jours du retour, nous voici dans la capitale thailandaise. La triplette est emballee (les cartons de Cycles Blain etaient quand meme plus solides que ceux de la poste thailandaise...mais on espere que ca fera l'affaire) et nous attend a l'aeroport. Tristes de quitter notre quatrieme comparse, nous nous retrouvons a Bangkok, sans notre moyen de transport prefere ! Cela ne nous empechera pas, entre marches, tuk-tuks et metro, de visiter cette ville tres heteroclite.

Mais revenons a nos peripeties du mois de juillet....

Comme ecrit dans le precedent article, nous avons quitte les temples anciens d'Angkor pour les routes cambodgiennes bordees de cabanes en bois et rizieres pour arriver a Battambang. Malgre la chaleur, les kilometres defilent. On reprend des forces avec de delicieux plats riz-poulet-omelette-ananas au bord des routes et on rempli nos gourdes grace a des bidons d'eau potable dans les stations services ou chez les habitants. Nous remarquons pour la premiere fois a Battambang un fort contraste social : un marche de tissus et objets electroniques de luxe mais des mendiants a tous les restaurants. En quittant la ville, nous avons eu notre premiere (ce ne sera pas la derniere...) galere avec la roue arriere : le garde-boue a cede, laissant la vis du porte-baggage frotter contre le pneu... Le probleme a ete vite regle grace a un cambodgien qui s'est arrete nous indiquer le plus proche reparateur velo : on en trouve pas mal le long des routes.

De retour sur la triplette direction Pailin. Le paysage a change, nous nous retrouvons entourees de collines, c'est beau a voir mais la route a velo est un peu moins sympatique ! Cette petite ville a 18km de la frontiere thailandaise n'apparaissait pas dans notre guide du Cambodge mais nous y avons vu de beaux temples et de belles chutes d'eau perdues dans la verdure.

Apres cette petite pause touristique, nous sommes reparties, decidees a passer la frontiere en debut de journee...nous ne la franchirons que trois jours plus tard a cause de notre roue arriere (et oui, encore elle...) qui rendit l'ame a 10km de la frontiere. C'est une riche et genereuse famille cambodgienne qui nous a chaleureusement accueillies pendant ce temps et a pris en charge le changement de roue....des amours !! Nous avons ainsi pu gouter a de nombreuses specialites cambodgiennes et profiter d'une terrasse avec une vue splendide !! Cette etape inattendue nous a aussi permis d'observer la vie des cambodgiens aises. Au niveau des dechets ils ne se preoccupent pas de ce qu'ils jettent sans encombres dans leur jardin, et au niveau de leur vie quotidienne, ils ont des "occupations" differentes comme tirer a la carabine des mangues pas mures ! Nous avons quitte la grande maison des que la triplette fut reparee car il etait grand temps pour nous de quitter le Cambodge...ahhh les sensations de liberte en pedalant nous avaient manque !!!

Apres une nuit a Chanthaburi et 160km dans les jambes nous sommes arrivees sur l'ile paradisiaque de Koh Chang. Ce fut une semaine de couchers de soleil sur les plages de sable, de visites de villages de pecheurs, de baignades dans des cascades et de sorties en kayak (sous la mousson). L'ile etant tres touristique, nous en avons profite pour parler dechets : nous avons appris qu'une entreprise recoltait bien les bouteilles plastiques et les canettes pour les recycler.

Nous avons en effet remarque beaucoup plus de poubelles avec la mention 'recycle' et des panneaux poussant les habitants et touristes au recyclage en Thailande par rapport aux deux autres pays que nous avons traverses.

De retour sur la terre ferme, a peine le temps de feter nos 1000km parcourus que notre troisieme galere de roue arriere se produisit...le pneu s'est decolle et la chambre a air a explosee nous laissant dans la panique....qui ne fut que passagere car une voiture s'est immediatement arretee pour emmener notre triplette chez un bon reparateur velo. Deux heures plus tard nous nous faisions deposer par une voiture de la police thailandaise (!) sur la route et hop c'est reparti ! Klaeng, Rayong, Pluak Daeng et Chonburi sont des villes reliees par des routes peu agreables a faire a velo. Beaucoup de camions nous doublaient dangereusement avec leur chargement de bois ou de sacs empiles sur 3 metres de hauteur. Quand nous nous eloignions des grands axes la circulation etait aussi dense mais la route garnie de nids de poules...

Apres quatre jours de velo, nous nous sommes posees a Chonburi, pres d'une plage peu jolie en saison des pluies. Mais nous nous sommes occupees en visitant un temple chinois et en donnant des fruits a des centaines de singes attirant touristes et locaux. Nous les avons vus eplucher soigneusement leurs bananes, monter sur les 4x4 et mini-bus, escalader notre triplette, mais ce qui nous a le plus touche a ete de voir certains singes boire dans des canettes de sodas jetees negligeamment. Et puis, il faut vous l'avouer, nous avons trouve a Chonburi les soeurs de notre Tarantass : deux triplettes et meme une quadruplette !!! Quelle decouverte inattendue, nous nous sommes fait une joie de les essayer devant le loueur amuse !

Plus que 75 km avant l'aeroport...nos derniers kilometres a triplette sur la route 34 : une deux fois 4 voies sous une autoroute (ca sent l'approche de la capitale!).

Et nous y voici, Bangkok, derniere etape de ce merveilleux voyage. Cette ville nous avait laisse un souvenir d'un environnement oppresssant. Finalement, nous nous y sommes adaptees et si l'on omet la circulation incessante, la ville semble agreable. Les quartiers sont tres differents les uns des autres, la surprise nous guette a tous les coins de rues. Malgre la vie plus structuree des habitants de la capitale que celle des habitants des campagnes, nous trouvons toujours la patience et l'avenance des asiatiques. Comme dans les metropoles, nous retrouvons malheureusement les extremites sociales : des hommes et des femmes a moitie vetus vendant ce qu'il leur reste ou ce qu'ils ont trouve pour survivre sont assis au pied des buildings ou travaillent des hommes et des femmes d'affaires.

Bangkok resume dans les grandes lignes ce que nous avons vu de l'Asie du Sud-est : la cohabitation entre les traditions ancestrales et le fort developpement economique. Cet ensemble de decouvertes, de rencontres et de sensations formeront les souvenirs memorables de notre voyage.

La boucle est bouclee !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nicole 23/07/2014 10:32

Beaucoup d'émotions à lire votre dernier compte-rendu, l'arrivée au bout d'un sacré défi de ce voyage hors du commun de trois jeunes filles qui voulaient regarder le monde, ses beautés et ses déchets ! La suite va s'écrire dans vos vies et un petit peu dans toutes celles de ceux à qui vous allez communiquer votre expérience, bravo !